Assises du Finistère : une mère écrouée avec son bébé

Article Ouest France publié le 23 mars 2018

Rejugés devant les assises de Quimper pour des coups mortels à Belle-Isle-en-Terre (Côtes-d’Armor), en 2013, deux hommes et une femme ont été condamnés à des peines de 8 à 13 ans de réclusion. La femme a été écrouée avec son bébé d’un mois à la prison de Rennes.

À l’issue du procès, vendredi vers 23 h, devant la cour d’appel d’assises du Finistère, une mère et son enfant d’un mois ont été conduits à bord du fourgon de la police à destination de la prison des femmes à Rennes. "C’est un moment très difficile. C’est la première fois que je vois une maman partir en prison avec son bébé. Elle a fait un enfant par choix du cœur plus que de la raison", a commenté son avocat Jean-Guillaume Le Mintier, du barreau de Rennes. L’enfant pourra rester à la nursery du centre pénitentiaire pour femmes jusqu’à ses 18 mois.
En liberté depuis un an, après deux ans en détention provisoire, Gwenola Martin a été condamné à 8 ans de prison pour des coups mortels.

Cette décision d'écrouer une mère avec son enfant est une mesure exceptionnelle en ce sens que l'administration pénitentiaire n'autorise en théorie l'adminssion que des femmes enceintes en nursery. Assiste t on à une avancée ou un changement des mentalités en faveur d'une protection de l'équilibre de l'enfant et d'un maintien des liens avec sa maman?