Bébé secoué : 10 ans de Réclusion Criminelle pour coups mortels

Cette affaire pose la question épineuse et complexe de la preuve de l'origine des lésions et traumatismes constatés sur le corps d'un bébé de 6 mois retrouvé mort un matin dans son lit par sa maman et son beau père.

Origine pathologique? L'accusation répond par la négative sans pour autant s'être assurée auprès d'un médecin spécialiste de l'Hôpital NECKER que les symptomes que présentaient l'enfant ne s'apparentaient pas aux symptomes de la maladie des os de verre.

Origine Humaine? Dans l'incapacité de déterminer le rôle de chacun et de démontrer une quelconque intention de l'un ou de l'autre de commettre des violences sur l'enfant,  l'accusation a fait le choix, aux termes son réquisitoire déinitive, de renvoyer le beau père et la mère des chefs d'homicide involontaire. Le magistrat instructeur a finalement décidé de renvoyer le beau père du chef de coups mortels et la mère du chef de privation de soins. Comment justifie t il ce choix? Le beau père pouvait se montrer maladroit et brusque avec l'enfant. La Cour d'assises de Vannes l'a condamné à 10 ans de réclusion criminelle considèrant que les "jeux brusques" qu'il faisait avec l'enfant était de nature à mettre en danger la vie de celui-ci...

Il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle et continue de clamer son innocence. Son avocat, Jean-Guillaume LE MINTIER a fait appel de cet décision.